Faits-divers


L'actualité faits-divers chez Auchan...


19/05/2014

Les anti-Mulliez ont marché sur Néchin

Pour la première fois depuis la création d’Auchan en 1961, plusieurs collectifs qui luttent contre l’implantation de nouveaux magasins dans leur région se sont réunis pour protester contre le rachat de terres agricoles par des enseignes de la famille Mulliez.

 

Environ 200 personnes ont parcouru les 8 kilomètres qui séparent Roubaix, où se situe le siège de l'Association Familiale Mulliez (AFM) et Néchin, où habitent certains membres de la famille Mulliez. Un symbole. Et une revendication rythmée par la grosse caisse « Des champs, pas d'Auchan! », dans une ambiance festive.

 

Côté belge, la marche a été stoppée par les forces de l’ordre. Les organisateurs avaient prévu de défiler dans une rue où habitent plusieurs membres de la famille Mulliez. Mais ils n’ont pas pu aller beaucoup plus loin que le panneau d’entrée de ville de Néchin, une camionnette de la police belge barrant la route. Ils ont tout de même souhaité déverser de la terre sur le goudron pour y créer un potager. Un symbole de reconquête des terres agricoles. Mais les esprits se sont échauffés. Un manifestant a été menotté à terre avant d’être libéré. La marche s’est dissoute vers 18 heures.

 

Quatre collectifs sont venus de Seine Maritime, du Val d’Oise, du Vaucluse et du Loiret. Ils ont en commun de lutter contre des implantations d'enseignes de la galaxie Mulliez. Les commerçants du Douaisis sont aussi mobilisés : eux protestent contre le doublement de la surface d'Auchan Noyelles-Godault. Le dossier doit passer ce mercredi en commission nationale d'aménagement commercial. La Confédération paysanne, Europe Ecologie - Les Verts, le Front de gauche se sont aussi mobilisés...

 

Ensemble, ils protestent contre l'utilisation du foncier par la grande distribution et notamment contre des projets comme celui de Gonesse. « Nous revendiquons une agriculture de qualité pourvoyeuse d'emplois, des commerces de proximité pourvoyeurs d'emplois et la relocalisation quand c'est possible. »

Les manifestants tractent. Les passants sourient (et empochent plusieurs tracts distribués par les différents membres du collectif). Encouragent la plupart du temps. Râlent un peu. « Vous n'êtes pas beaucoup », remarque un curieux. « Venez avec nous », lui répond-on. Les pancartes affichent. « Des terres, pas des hypers », « Faites l'amour, pas les courses », « Oui aux terres paysannes, non à Décathlon-Oxylane ». Les chansons parlent de qualité. Pas de quantité.

 

 


11/03/2014

En DSI à Auchan, on passe de "redonner la main au collaborateur" au management par la peur

Encore un incident critique qui a causé cette fois la fermeture du drive du Luxembourg.

Une fois de plus, les origines de cette panne sont à chercher dans l’organisation (ou plutôt dans la désorganisation) mise en place en DTI (Direction technique Informatique).

 

Des mises en production non maîtrisées voire non testées expliquent ce type de problème. Cette situation perdure depuis très longtemps mais comme toujours, tant que cela fonctionne grâce à la compensation des équipes d’administration de production, le management ne s’inquiète pas.

 

Mais cette fois, pour sauver sa tête, ce dernier a décidé de sacrifier celle du prestataire qui a passé la nuit à essayer de réparer. Les vrais responsables, eux, ne sont pas inquiétés.

 

Encore une fois, on envoie un mauvais signal aux équipes. Alors que beaucoup de personnes compensent les dysfonctionnements, on leur fait comprendre que le moindre faux pas est sanctionnable.

Tout cela ne va pas améliorer les conditions de travail et faire baisser le niveau de stress des informaticiens de la production qui sont déjà sous pression.

 

Heureusement, l’externalisation en Pologne suit son cours et tous ces gens qui ont donné leur sueur pour Auchan seront bientôt remerciés pour leurs bons et loyaux services.

 

Est-ce que cette atmosphère est la résultante de la prise en charge des systèmes d’information par Jean-André Laffitte ?

 

A quoi doit-on s’attendre dans les mois à venir ?

 

 

Cette situation me fait penser à cette chanson des années 30, « Tout va très bien madame la marquise » dont vous trouverez l'explication ici.

  

 

Quel est ce sentiment partagé par beaucoup de collaborateurs de la DSI qui est que le bateau coule et qu’au lieu d’écoper, on continue à faire des trous dans la coque. 


16/01/2014

Lutte contre la démarque et le vol : no comment...

La direction de l’hypermarché Auchan, à Sarcelles, a décidé de retirer les antivols qu’elle avait disposés sur les barquettes de viande Charal.

 

La décision a été prise ce mardi, alors que la mesure avait déclenché de vives réactions sur Internet et les réseaux sociaux. «Le sujet est clos», annonce la direction du groupe Auchan, qui explique qu’il n’y avait «pratiquement plus de vols» depuis la mise en place de cette protection.«C’était une mesure ponctuelle», rappelle-t-elle.

 

Les antivols avaient été mis en place avant les fêtes de Noël, suite à une alerte concernant une hausse des vols de viande rouge, et notamment de steaks hachés de la marque Charal. D’après la direction de l’hypermarché, cette augmentation subite du nombre de vols ne concernait qu’une « petite catégorie de clients » qui « dessoudait au cutter les emballages » avant de quitter le supermarché en dissimulant sous leurs habits les morceaux de viande.


24/10/2013

Le concours insolite lancé par Auchan en Espagne

Une voiture à gagner pour fêter l'anniversaire d'un hyper Auchan en Espagne : normal... Sauf quand le gagnant est celui qui restera le plus longtemps debout accroché à ladite voiture, dans la galerie !

 

L'épreuve a duré plus de 72 heures. Deux candidats (dont l'un des derniers finalistes) faisaient partie d'un club de triathlon.

 

Pour encadrer ce concours, pas sans risque pour la santé des candidats, Auchan avait mis en place un règlement très strict. Pour chaque tranche de 12 heures d'épreuve, les participants pouvaient "consommer", en plusieurs fois, une heure de pause (pour aller aux toilettes, se nourrir, dormir, se faire masser, etc.). Des infirmiers étaient présents en permanence et contrôlaient régulièrement la santé des candidats.

 

Pour ne pas être éliminé, il fallait rester debout et ne toucher la voiture qu'avec une seule main. Plusieurs caméras permettaient de valider la sanction des juges. Un dispositif hors normes, pour un concours hors normes...


14/06/2013

Le compte twitter officiel d'Auchan France piraté.

Le compte Twitter d'Auchan France a été piraté ce jeudi 13 juin à partir de 12h30 et pendant moins d'une heure par un internaute signant «baborlefan».


 

Sur la timeline d'Auchan, on pouvait lire des tweets comme "Tout est sous contrôle" écrit en arabe, mais aussi en hébreu, avec les hashtag #tweetHalal et #tweetCasher. Des messages signés par un certain @Baborlelefan moquaient ouvertement la marque, comme: "Pour notre 10.000e follower, un séjour pour 4 offerts aux Maldives! RT ou FAV pour participer au tirage au sort." Suivi de "naturellement, on plaisante! On ne va pas vous offrir autant! Pensez un peu à nos marges!"
Ou encore un message pouvant laisser croire à une blague ou une vengeance en interne: "Un poste de community manager se libère chez nous! Veuillez envoyer vos candidatures argumentées sur recrutementFDP@auchan.fr :-)".
 

 

Les tweets ont rapidement été supprimés et bloqués et ne sont restés visibles sur la timeline de la marque que pendant quelques heures. Suffisamment longtemps pour que les twittos s'empressent de prendre des captures d'écran. Dès 13 h 40, les annonces habituelles, pour la plupart commerciales, pouvaient être de nouveau visibles par les internautes qui ouvraient la page Twitter du groupe Auchan France.


Selon le service communication de la marque, ce détournement serait l'oeuvre "d'une personne inconnue et extérieure à l'entreprise". Il semblerait que l’enseigne ait été déjà victime de ce cyberpirate par le passé. Très rapidement, les gestionnaires du compte ont repris les choses en main; Dès 15 heures, un message indiquant "Retour à la normale sur notre compte, merci pour vos alertes et encouragements :-)" a été publié sur Twitter.

 


14/05/2013

Braquage : la série continue.

Ce dimanche 12 mai, un braqueur interpellé au centre commercial Auchan de Bordeaux-Lac.

 

Il a été interpellé dans la nuit de dimanche à lundi devant le coffre-fort de l'hypermarché. L'alerte a été donnée vers 22 heures dimanche soir par les vigiles du centre commercial Auchan à Bordeaux-Lac. Ce Girondin d'une vingtaine d'années a été arrêté par les policiers alors qu'il s'apprêtait à tenter d'ouvrir le coffre-fort, armé d'un marteau et d'un burin. A-t-il forcé une porte? S'est-il introduit par les toits? L'enquête est en cours. La garde à vue au commissariat central de Bordeaux devrait se poursuivre jusqu'à mardi matin. Il devrait ensuite être présenté au Parquet de Bordeaux.


07/05/2013

Braquage à Auchan Mont-Gaillard : les vigiles ligotés

Dimanche 5 mai, le supermarché Auchan de Mont-Gaillard au Havre a été braqué par trois individus. Après avoir ligoté les agents de sécurité, ceux-ci se sont servis dans la réserve.

 

Trois individus sont actuellement recherchés par la police judiciaire du Havre après le braquage, dimanche 5 mai 2013, du supermarché Auchan de Mont-Gaillard, au Havre.


Matériel informatique, portables et bijoux…


Il était 9h30, dimanche 5 mai, lorsque trois individus encagoulés, gantés et armés d’un Taser ont fait irruption dans le magasin Auchan de Mont-Gaillard, un quartier du Havre. En face d’eux, deux agents de sécurité que les malfaiteurs ont rapidement maîtrisés puis ligotés avec du ruban adhésif. Les trois individus se sont ensuite dirigés dans la réserve du magasin où ils ont dérobé du matériel informatique, des appareils Hi-Fi, des téléphones portables et des bijoux.

Afin de transporter leur butin plus facilement, les malfaiteurs se sont également emparés d’une camionnette du magasin, à bord de laquelle ils ont pris la fuite. Saisie de l’affaire, la police judiciaire du Havre est toujours à la recherche des trois individus.


11/01/2013

Cambriolage dans la galerie Auchan : huit minutes d'extrême violence

Les hommes qui ont agi dans la nuit de lundi à mardi, dans la galerie d’Auchan, à Avallon, ont procédé avec une grande brutalité et un « savoir-faire » relevant du grand banditisme.

 

Juste avant, ces hommes avaient volé une BMW Z1 à Saulieu. Et chez un pépiniériste, toujours en Côte-d’Or, ils avaient emporté de gros pots de fleurs qui leur ont servi pour charger leur butin. La vidéosurveillance en atteste, quatre hommes sont entrés avec deux voitures dans la galerie et n’y sont restés que huit petites minutes, agissant avec une extrême violence. Des images choquantes. Les deux rideaux de portes composant le sas d’entrée explosés, le gang a détruit les rideaux de fer des boutiques visées avec la BMW Z1. Puis il a chargé la marchandise ciblée, et s’est volatilisé.

Chez Beauty Success, plusieurs centaines de flacons de parfums ont été emportés. Ils représentent plusieurs dizaines de milliers d’euros, en prix public, mais combien, à la revente, sur le marché noir?? « Les parfums de marque comme Dior ou Chanel ont été laissés sur place au profit de ceux de marques plus populaires », explique la gérante Béatrice Toitot. Chez Nouveaux Bijoutiers, 100 à 200 bijoux neuf carats ont été extraits d’une vitrine centrale, les pièces dix-huit carats étant au coffre. Cela représente peut-être entre 10.000 et 20.000€, en prix de vente. « Le butin est dérisoire par rapport aux dégâts. Car l’or sera fondu et il n’en restera pas grand-chose », estime Christophe Caron, le patron, qui remercie les clients et amis ayant manifesté leur soutien.  



20/04/2012

Pologne : Auchan reçoit de la cocaïne à la place de bananes.

Une centaine de kilos de cocaïne ont été retrouvés dans des cartons de bananes destinées à être vendues dans les enseignes polonaises du groupe Auchan.

 

Une centaine de kilos de cocaïne ont été saisis dans des cartons de bananes livrés à des magasins de la chaîne de grande distribution Auchan en Pologne. « Une enquête est en cours et je ne peux fournir aucun commentaire sur cette question », a déclaré à l'AFP Dorota Patejko, porte-parole de la chaîne Auchan en Pologne.

La drogue a été découverte au début de la semaine dans deux magasins à Katowice et Raciborz (sud), selon le site du journal régional Gazeta Wyborcza. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la police a refusé « pour le moment » de commenter l'affaire.

 

Un précédent un mois plus tôt :

 

Cliquez ici !

Un mois plus tôt, une saisie semblable d'une trentaine de kilos de cocaïne avait été effectuée dans un site de mûrissage de bananes à Zgorzelec (sud-ouest), près de la frontière allemande. Selon l'agence PAP, citant la police, la drogue en provenance d'Equateur via la Belgique y avait été acheminée « par erreur ».

Première implantation du groupe en Europe centrale, la Pologne compte 26 hypermarchés à l'enseigne Auchan. Vingt-deux sont détenus à 100% et quatre le sont par Schiever Polska, filiale à 50% du groupe Auchan et à 50% du groupe Schiever. L'enseigne est reconnue pour sa place de leader en positionnement prix sur toutes ses zones de chalandise. Le groupe a également créé deux enseignes de supermarchés : Elea et A-tak. Leur transformation à l'enseigne Simply Market a démarré en 2008. En 2009, le 500e hypermarché Auchan était ouvert dans la banlieue de Cracovie.