Comité Central d'Entreprise



27/05/2014

CCE extraordinaire Auchan France - 27 mai 2014 -

Ce 27 mai 2014, les représentants des salariés Auchan France sont convoqués pour un CCE extraordinaire. Parmi les dossiers abordés, l'évolution des métiers et organisations en magasin (avec la suppressions de 800 postes d'encadrement) est au coeur des débats.

 

 

 

Voici ce qu'il faut retenir de cette journée :

 

Fusion entre la société Auchan France et Mondial Travel (Voyages Auchan)

 

Dans ce projet, aucun mouvement de personnel n'a lieu puisque la société Mondial Travel n'emploie aucun salarié. Il s'agit d'une fusion purement juridique. Le projet commercial de Mondial Travel une fois la fusion opérée n'est pas présenté. 

La Direction Auchan France indique que cette opération va permettre une économie de gestion (15 000 € annuels) et éviter une recapitalisation nécessaire qui interviendrait via Auchan France (2 M€). La fusion permet aussi une économie d'impôts de 800 000 € liée à une précédente recapitalisation.

 

Les organisations syndicales rendent leur avis :

 

CFTC : Avis favorable

CGC : Avis favorable

CFDT : Avis favorable

CGT : Avis favorable

FO : Avis favorable pour 3 élus et 1 avis défavorable lié à l'absence de présentation d'un projet commercial.

 

  

Projet d'avenant concernant les frais de santé (mutuelle)

 

Suite à la loi de sécurisation professionnelle, des modifications légales sont apportées et doivent être répercutées dans les accords d'entreprise relatifs aux frais de santé.

Ces ajustements concerneront surtout la portabilité (maintien des droits qui passent de 9 à 12 mois) et la prévoyance.

Tous les points seront évoqués le 18 juin lors d'une commission paritaire.

 

Les organisations syndicales rendent leur avis sur l'ouverture de cette paritaire :

 

CFTC : Avis favorable

CGC : Avis favorable

CFDT : Avis favorable

FO : Avis favorable

CGT : Avis favorable 

 

 

Projet d'avenant à l'accord GDI 

 

Initialement prévu en accord avec les organisations syndicales, la Direction décide unilatéralement d'une "modalité de gestion":

Pour les employés niveau 2 qui passeront dans le métier "employé commercial"(niveau 3), l'échelon (C ou D) sera maintenu.

Ex: un ELS au niveau 2C qui passe employé commercial arrivera directement au statut 3C.

 

 

Projet de licenciement économique dans le secteur de la vente d'équipements


Lors du CCE précédent du 10 avril, vos élus FO au CCE ont émis un avis défavorable à ce licenciement collectif de vendeurs ayant refusé de passer sous le nouveau statut "conseiller commercial".

Pour rappel, la CGC a approuvé ce projet de licenciement...

Dans ce type de dossier, la Direction a obligation de demander l'homologation du projet à la DIRECCTE de Lille. Par courrier daté du 22 avril 2014, le Directeur Régional a refusé l'homologation, jugeant que certaines mesures n'étaient pas suffisantes au regard des moyens de l'entreprise.

Aujourd'hui, la Direction Auchan révise donc sa copie en ajustant quelques mesures avec parcimonie (notons que toutes les recommandations de la Direccte ne sont pas suivies par la Direction Auchan).

 

De nouveaux consultés aujourd'hui suites aux "corrections", les organisations syndicales rendent leur avis :

 

CGC : Avis favorable (Eh oui ! toujours favorable aux licenciements)

FO : Avis défavorable (retrouvez ci-dessous l'avis motivé intégral)

CFTC : n'émet pas d'avis

CGT : Avis défavorable

CFDT : Avis défavorable 

Télécharger
Avis FO au CCE - Licenciement économique en Vente d'Equipements
Avis des élu FO CCE 27 mai 2014 Licencie
Document Adobe Acrobat 255.8 KB

Projet d'évolution des métiers et des organisations en magasin et au sein des équipes commerciales 2014 - 2016


Suite aux premières présentations lors de Comités Centraux précédents, une Instance Temporaire de Coordination des CHSCT a été mise en place. Le rôle de cette instance a été d'appréhender les incidences de ce projet tant sur les conditions de travail que sur l'organisation cible visée par la Direction.

L'instance de coordination a eu recours à une expertise sur cette démarche. Cette expertise menée en un temps record a soulevé de nombreuses interrogations laissées sans réponse.

 

Les organisations syndicales rendent leur avis :

 

CFDT : Avis défavorable

CGT : Avis défavorable

CFTC : Avis défavorable

FO : Avis défavorable (retrouvez ci-dessous l'avis motivé intégral)

CGC : Avis défavorable

 

La Direction Auchan lance donc seule son projet d'évolution des métiers et des organisations, aucun élu des salariés n'accorde sa confiance dans le projet...

 

Télécharger
Avis FO au CCE - Evolution des métiers et organisations
Avis des élus FO CCE du 27 mai projet PA
Document Adobe Acrobat 260.4 KB

 

Les modalités d'application du projet d'évolution des métiers et des organisations en magasin

 

Il s'agit pour les organisations syndicales de se prononcer sur l'accord de gestion de l'emploi des équipes commerciales en magasin. Il reprend les modalités de mobilité interne et externe pour les 800 postes supprimés. Notons que le dispoditif de pré-retraite totale est ouvert aux salariés cadres des services centraux pour "laisser place" à des repositionnements.

 

La pré-retraite totale présenterait les conditions suivantes :

> salarié(e) de 58 ans et +

> maintien de 70% du salaire net

> maintien de la mutuelle

> prime de départ de 50% par rapport à l'indeminité légale de départ en retraite, majorée de 10% pour les salariés ayant plus de 35 ans d'anciénneté.

 

Les organisations syndicales rendent leur avis :

 

CFTC : Avis favorable

FO : Avis défavorable

CFDT : Avis défavorable

CGC : Avis favorable

CGT : Avis défavorable

 

L'accord majoritaire est donc validé et prendra effet (puisque la CFTC + la CGC "pèsent" plus de 50%).

 

Télécharger
Avis FO au CCE - Modalités d'application du projet d'évolution des organisations
Avis-des-élu- fo CCE-27-MAI-2014.pdf
Document Adobe Acrobat 99.5 KB


10/04/2014

Le syndicat CGC - SEGA cautionne le licenciement de 16 vendeurs

Le CCE s'est réunit le 10 avril 2014 pour être consulté sur le projet de licenciement économique dans le secteur de la vente d’équipements.

 

Lors du Comité Central d’Entreprise du 10 avril 2014, la CGC a émis un avis favorable au projet de licenciement économique dans le secteur de la vente d’équipements.

 

Par définition, une organisation syndicale a pour mission d’assurer la défense collective et individuelle des salariés. Tous les syndicats ne partagent visiblement pas les mêmes convictions.

 

Pour les élus Force Ouvrière au CCE, FO a toujours été opposée aux projets de licenciements collectifs présentés par l’entreprise.

Ils rappellent que leur organisation syndicale a interpellé la Direction sur le manque affiché de transparence et de loyauté sachant qu'elle n’a jamais évoqué la situation dans laquelle les 16 vendeurs seraient conduits. Lors d’une précédente réunion, la Direction a déclaré que maintenir les vendeurs restants sur le statut RMV aurait une incidence financière de l’ordre de 50 000€ annuels ce qui paraît un faible risque de mise en péril des résultats économiques de l’entreprise. Il leur semble de plus évident qu’une cohabitation de deux populations de vendeurs peut exister et vivre dans l’entreprise. Selon la Direction, la RMV ne produirait plus dans un avenir proche ; pourquoi dès lors ne pas attendre que ceci arrive pour reclasser cette population sur le nouveau métier ?

 

Pour ces raisons, les élus titulaires Force Ouvrière du CCE ont émis un avis défavorable à ce projet.

 

Aujourd’hui, la CGC est la 1ère organisation syndicale sur la Centrale. Demain, en mars / avril 2015, les élections de vos représentants du personnel se dérouleront, vous aurez la possibilité de choisir les personnes qui pourront défendre vos intérêts…

 

Plus tôt dans la réunion, la Direction Auchan, dans une présentation bien rodée a rappelé les raisons économiques justifiant la mise en place du projet que sont les difficultés du modèle économique du secteur de la Vente d'Equipements. Furent également rappelées les conséquences sur l'emploi avec le PSE concernant les 16 vendeurs et les mesures du PSE (reclassement interne, externe,...)

 

Les organisations syndicales se sont ensuite exprimées sur le projet :

CGC : Avis favorable

FO: Avis défavorable (dont l'argumentaire est repris plus haut)

CFTC : n'émet pas d'avis mais déplore l'issue (les licenciements)

CGT : Avis défavorable

CFDT : Avis défavorable



26/03/2014

CCE extraordinaire Auchan France - 25 mars 2014 -

Ce mardi 25 mars 2014, les élus du Comité Central d'Entreprise Auchan France se sont réunis en séance extraordinaire. Que retenir de cette réunion ? ci-dessous les faits marquants :

 

Examen des comptes :

 

Une matinée consacrée à l'économique avec entre-autre l'examen du rapport de l'expert du CCE sur les comptes 2013 et l'examen des comptes de résultats et bilans 2013. 

 

Information / consultation sur l'utilisation du CICE :

 

Il s'agit d'une obligation légale. L'entreprise bénéficiare du CICE est tenue de présenter aux représentants du personnel l'utilisation qui en a été faite. Rappelons que ce crédit d'impôt a pour vocation essentielle de préserver la compétitivité des entreprises et créer de l'emploi.

Chez Auchan, sur l'année 2013, ce crédit d'impôt dépasse les 40 millions d'euros.

Pour les élus Force Ouvrière au CCE, l'utilisation du CICE ne suit pas la meilleure orientation; Seuls 17% des sommes sont allouées au recrutement tandis que plus de 15% sont réservés au financement de projets tels que "changement de nomenclature" ou encore "marge sur ventes".

 

Les organisations syndicales sont consultées sur l'utilisation du CICE:

 

CGC : Avis favorable

CFTC : Avis favorable

CFDT : Avis défavorable

CGT : n'émet pas d'avis

FO : Avis défavorable

 

Voici l'avis FO rendu en séance :

"Aujourd’hui vous venez nous demander notre avis aux travers d’une information et consultation sur l’utilisation du CICE 2013. Hors, l’utilisation du CICE 2013 a déjà été mise en pratique par vous-même et cela sans aucune concertation. Nous aurions préféré être en partage sur les ventilations 2013 et aujourd’hui être consultés sur un prévisionnel 2014. Par conséquent, notre organisation syndicale au travers de ses élu(e)s au CCE émettra un avis défavorable sur l’utilisation du CICE 2013, et vous demande un échange sur celui de 2014."

 

Projet de centrale d'achat vente d'équipements multi-pays:

 

L'entreprise souhaite mettre en place une centrale d'achat VE multipays pour développer une stratégie d'achat commune entre 5 pays d'Europe de l'ouest. Le but est d'améliorer les conditions d'achat et donc la rentabilité. On retrouve la même démarche que celle initiée l'an passé dans le projet de création d'une centrale multi-pays dans la confection / habillement.

 

Les organisations syndicales sont consultées sur ce projet:

 

FO : Avis favorable

CFDT : Avis favorable

CFTC : Avis favorable

CGC : Avis favorable

CGT : Avis favorable

 

Voici l'avis FO rendu en séance :

"Au vu du contexte économique actuel et des difficultés du marché en Vente d’Equipement. Au vu que « seul », il est difficile d’obtenir des prix concurrentiels, et qu’une politique commune entre les pays pour additionner les CA auprès des fournisseurs permettrait de meilleures négociations d’achat, et ce par la mutualisation d’achat en Vente d’Equipements qui devrait améliorer ce secteur en perte de rentabilité.

Par conséquent, la mise en œuvre de la Centrale Multi-Pays nous parait être un des atouts majeurs à la relance de la Vente d’Equipements.

C’est pourquoi les élus Force Ouvrière du CCE émettent un avis FAVORABLE en insistant que cette nouvelle organisation ne devra conduire à aucune suppression de poste."

 

Prochain CCE le 10 avril 2014.



12/03/2014

CCE extraordinaire Auchan France - 12 mars 2014 -

Ce mercredi 12 mars 2014, un CCE extraordinaire Auchan France est convoqué afin de recueillir les avis des organisations syndicales sur le projet d'évolution des métiers et des organisations en magasin et au sein des équipes commerciales.

 

Préalablement à la consultation des élus, le rapport d'expertise commandé par le CCE est présenté par les deux experts.

 

 

 

Dans leur rapport, les deux experts présentent leur vision du projet de plan de modernisation de l'entreprise dans sa dimension managériale.

 

Voici ce que nous disent les experts :

 

Suite à la réorganisation des magasins en "marchés", cela fait passer de 57 rayons à 99 marchés; une organisation magasin en profondeur n'est pas nécessaire car les rayons sont quasiment organisés en conséquence.

 

Les experts soulignent la rapidité avec laquelle ce projet est mené, ils constatent que cette précipitation est en totale contradiction avec la conduite d'un projet aux conséquences sociales importantes qui mérite beaucoup de réflexion. Ils espère qu'un des engagements d'Auchan : "adapter au besoin la vitesse de déroulement" ne sera pas une promesse non tenue.

 

Par le passé, la fréquence des plans de transformation de l'entreprise et leur efficacité relative (illustrée par les résultats 2013...) amène les experts à la prudence quant à la réalisation des actions futures et des objectifs fixés.


Sur l'aspect économique, rien n'est chiffré. Les deux professionnels comprennent parfaitement le recours à l'expertise tant la présentation de la Direction relève du "conceptuel".

 

La vision de la Direction vers un nouveau modèle d'entreprise performant, rentable, commerçant qui préserve le modèle social rend perplexe les experts... On peut très bien s'interroger concernant le "redonner le main à chaque collaborateur" qui peut induire que certains vont travailler plus ? qu'il faudra se séparer de cadres dans la mesure ou l'initiative sera gérée au niveau inférieur ? et sera source d'embauches de base à moindre coût ?

 

Le projet tend aussi vers un modèle qui redonne toute sa place aux habitants, à l'offre, aux achats, au métier de commerçant et de manager, au service de l'habitant et des collaborateurs. Sur ce point, les experts indiquent qu'il faut aller chercher de la croissance en externe, doper le chiffre d'affaires avant de chercher à abaisser les coûts... Cette volonté a pour effet de remettre en cause des postes dans l'entreprise et peut avoir comme conséquence une mobilisation moins forte de certains et de leurs équipes : l'inverse de l'effet recherché !

Se séparer de compétences va aboutir à la fin à abaisser les frais de personnel mais n'aura aucune conséquence sur la croissance de CA et de marge.

 

On ne peut pas penser que le changement de posture, le "servant leader" va changer les mentalités des salariés et surtout des plus anciens. Celui qui avait le sens de l'initiative le gardera, son collègue peut-être pas. Auchan ne changera pas les individus en remplaçant des noms de fonctions et en insérant un concept existentiel.

Pour une évolution de la structure vers le haut il faut une adhésion de tous : illusoire aux yeux des experts. Certains cadres (CDR,CDS) analyseront l'organisation comme contraire à leur interêt et bloqueront le processus.

 

Pour les deux experts, ce projet PACTE (Programme d'Adaptation des Compétences pour accompagner et réussir la Transformation de l'Entreprise) ne va pas rebooster le chiffre d'affaires. Il faut agir intelligemment en prenant en compte les organisations syndicales et le "tissu humain" de l'entreprise, moteur de toute réussite.

 

Ainsi, pour les experts, l'argumentaire économique n'est pas développé, le volet humain est effleuré et les actions évoquées pour le financement du positionnement prix ne suffiront pas.

 

Les salariés d'Auchan France sont en droit d'attendre un soutien fort du groupe, d'autant plus légitime que cette société a très fortement contribué à son développement.

5 heures de débats fournis sur ce projet.

La phase de consultation des élus a abouti aux avis suivants :

Après une suspension de séance à 18 heures, la Direction propose de reporter la consultation du CCE au 28 mars 2014.

Une demande d'annulation des CE convoqués demain jeudi 13/03 est faite par plusieurs organisations syndicales. La Direction maintient les réunions dans lesquelles aucun avis ne sera demandé.

 

Les organisations prennent actes du report et remercient les experts pour leurs travaux.

 



25/02/2014

CCE extraordinaire Auchan France - 25 février 2014 -

Ce mardi 25 février les représentants des salariés Auchan France se sont réunis à Marcq en Baroeul pour un CCE extraordinaire dont les sujets abordés sont majeurs pour l'entreprise et les salariés.

 

 

 

La Direction présente le projet de réorganisation du secteur de la vente d’équipements chez Auchan France.

 

Pour porter le sens de ce projet, la Direction met en avant une forte dégradation des résultats économiques du secteur. Sans un changement d’organisation permettant de sauvegarder sa compétitivité, la Direction Auchan indique que le constat actuel ne pourrait que s’aggraver et menacer la situation globale de l’entreprise pouvant aller jusqu’à devoir se désengager du secteur de la vente d’équipements (avec l’ensemble des emplois de ce secteur).

 

La reconquête sur le secteur a débuté dès avril 2013 par un changement de statut des Vendeurs. Dans ce sens, Auchan a créé le métier de Conseiller Commercial.

 

Les organisations représentatives ont été consultées ce jour sur le projet de réorganisation :

 

CGC : avis favorable

CGT : n’émet pas d’avis

FO : n’émet pas d’avis (les éléments sont développés dans la déclaration qui suit)

CFTC : avis favorable

CFDT : n’émet pas d’avis

 

La Direction a ensuite présenté son projet de licenciement économique dans le secteur de la vente d’équipements comportant un plan de sauvegarde de l’emploi.

 

Sur les 1589 vendeurs, 1572 mouvements ont été réalisés (changements vers le statut de conseillers commerciaux, mobilité externe, mobilité interne…)

Il reste donc 17 vendeurs pour lesquels l’entreprise présente un projet de licenciement collectif comportant un plan de sauvegarde de l’emploi. Ce plan prévoit les mesures destinées à éviter les licenciements par le reclassement interne, externe ainsi que les mesures d’indemnisation liées à la rupture du contrat de travail.

 

FO, la CFDT ainsi que la CGT souhaitent recourir à un expert pour mesurer l’impact économique du maintient des 17 vendeurs sur les résultats du secteur de la vente d’équipement d’Auchan France. [ndlr : sur l’année 2013, ces 17 vendeurs ont perçu un total d’environ 50 000€ de prime variable associée à leur statut de vendeurs]

 

Ces trois syndicats ne comprennent pas la légitimité de ce PSE.

 

 

Télécharger
Déclaration des élus FO au CCE du 25 février 2014
Déclaration des élus Force Ouvrière au C
Document Adobe Acrobat 263.7 KB

La CFTC émet un avis défavorable, notons que la CGC émet un avis FAVORABLE au projet de licenciement collectif économique comportant un PSE dans le secteur de la vente d’équipements.

 

Vote pour le recours à une expertise :

FO : pour

CFDT : pour

CGT : pour

CFTC : contre

CGC : contre

 

Avec 9 voix "pour", 10 voix "contre" et 1 abstention, le recours à l’expert est refusé.

 

La CFTC, bien qu'émettant un avis défavorable sur le projet, ne vote étonnamment pas en faveur d'une expertise économique... La CFTC a manifestement des raisons que la raison ignore...

 

Si le Plan de Sauvegarde de l'Emploi ne permet pas de trouver une issue pour tous les salariés, les premiers licenciements pourront être prononcés dès le mois de juin.

 

Information sur la décision de la DIRECCTE suite au recours d'Auchan sur le décision relative au règlement intérieur

 

Retrouvez prochainement un article complet consacré à l'actualité du règlement intérieur d'Auchan France.

 

Prochain CCE le 12 mars 2014



30/01/2014

CCE extraordinaire Auchan France - 30 janvier 2014 -

Ce jeudi 30 janvier 2014, les repésentants du personnel Auchan sont convoqués en CCE extraordinaire. Vincent Mignot y présente le "plan de reconquête" Auchan France.

 

Après un bref rappel du contexte économique, social, législatif et concurrentiel, le Directeur Général d'Auchan France évoque les "faiblesses internes" sur lesquelles l'entreprise n'est pas au rendez-vous. "Il faut sonner le reveil [...], le modèle économique est fragilisé à long terme", ajoute Vincent Mignot.

 

Les élus FO font ensuite lecture de leur déclaration à l'attention de la Direction d'Auchan France.

 

Télécharger
Déclaration des élus FO au CCE du 30 janvier 2014
Déclaration FO CCE extraordinaire Auchan
Document Adobe Acrobat 270.2 KB

 

 

Le plan de reconquête

 

"Audacieux, ambitieux, plus commerçants,

conquérants et performants que jamais."

 

Vincent Mignot présente la stratégie 2014 d'Auchan France :

 

Il serait bien évidemment incongru, déplacé, de révèler sur cette page les détails de cette stratégie. Voici en quelques mots "l'orientation" prise par l'entreprise : Une nouvelle stratégie commerciale avec l'innovation comme moteur de la croissance, le tout au travers d'une feuille de route 2014 détaillée, concrête et prête à être appliquée.

 

 

Tous les détails vous seront présentés dans les prochains jours dans les réunions d'équipes sur tous les sites.

 

 

 

Le projet d'évolution des métiers et des organisations en magasin et au sein des équipes commerciales et ses conséquences en matière d'emploi

 

L’information que vous recevrez demain dans les équipes s’inscrit dans la continuité de cap 2020 et de redonner la main .

Il y aura forcement un impact sur le secteur commerce et surtout en magasin. Dans un sens favorable pour les employés? un peu moins pour l’encadrement ?

Ce projet devrait conduire à la création de 500 postes d'employés et à la suppression de 800 postes d'encadrement en magasin.

Selon la Direction, le périmètre de la Direction Clients des services centraux n'est pas concerné.

 

Ces changements s'inscrivent dans une "refonte de l'organisation magasin" , une vision globale que la Direction entend atteindre d'ici 2016.

 

Les élus du CCE valident le recours à un expert pour l'examen du dossier.



21/11/2013

Comité Central d'Entreprise Auchan France - 21 et 22 nov. 2013 -

Ce jeudi 21 novembre 2013, le Comité Central d'Entreprise s'est réunit en séance ordinaire pour 2 journées de travaux sur des thèmes majeurs pour les salariés Auchan.

 

 

FORMATION

 

La première matinée a été consacrée à l'étude du bilan du plan de formation à fin août 2013 et les perspectives 2014. Sur un thème majeur sur lequel Auchan "se cherche" depuis 2 ans, les échanges vifs et passionnés ont débouché sur les avis des organisations syndicales :

C'est un avis défavorable à l'unanimité sur le bilan 2013. C'est une première, la Direction ne peut plus ignorer l'évidence, il y a urgence concernant la formation Auchan.

Ci-dessous l'argumentation de l'avis des élus FO au CCE :

Télécharger
Avis des élus FO - Bilan du plan de formation 2013 -
Avis des membres élus titulaires Force O
Document Adobe Acrobat 266.2 KB

Concernant les perspectives 2014, les avis divergent :

CFDT: ne rend pas d'avis (attente de résultats et de nouvelles offres).

CGT: ne rend pas d'avis (présentation attirante mais dans les faits ?).

CFTC: avis favorable (les ambitions apportent une réponse positive et une volonté de tourner la page).

FO: ne rend pas d'avis (pas encore convaincus mais on ne juge pas avant de voir le bilan).

CGC: avis favorable (travail sur la co-construction, c'est une incitation à continuer et traduire sans les faits les éléments nouveaux).

 

 

PRIME DE PROGRES

 

Avis favorable à l'unanimité sur l'ouverture d'une paritaire dans le cadre du renouvellement de l'accord d'intéressement prime de progrès. Tous les 3 ans, l'entreprise propose la reconduction de cet accord.

 

 

RETRAITE

 

Avis favorable à l'unanimité sur l'ouverture d'une paritaire relative à un projet d'avenant à l'accord "retraite". Le but est d'adapter la nouvelle mesure de l'accord (+1 mois d'indemnité de fin de carrière lors du départ) sans qu'elle n'impacte fortement les compte de l'entreprise compte tenu des résultats économiques. Objectif : garder la mesure sans impacter le résultat. 

 

 

GDI

 

Avis favorable à l'unanimité sur l'ouverture d'une paritaire à l'accord de Gestion du Développement Individuel. Dans l'accord formation en cours de négociation apparaît la notion de reconnaissance de ressources formatrices. La reconnaissance de cette notion viendrai impacter la GDI des salariés concernés.

 

DIALOGUE SOCIAL

 

Avis favorable à l'unanimité sur l'ouverture d'une paritaire relative à l'accord Dialogue Social. Avec notamment une modernisation concernant la gestion de la carrière des élus.

 

HUMANIA

 

À compter de début décembre, Auchan met en place une plate-forme téléphonique, HumaniA, destinée à l'accompagnement des salariés Auchan dans les situations de vie difficiles, tant personnelles que professionnelles. Un fondement du service : l'anonymat garanti lorsque la personne ne souhaite pas s'identifier.

Cette démarche est une étape, une première marche. Même si elle n'est pas prête à date, la Direction entrevoit une négociation future sur les risques psychosociaux.

 

REGLEMENT INTERIEUR

 

un article complet SUR CETTE PAGE.



06/07/2013

La cession confirmée d'Auchan Télécom mobile.

Ce vendredi 05 juillet 2013, La Direction Auchan France a réunit les membres du Comité Central d'Entreprise pour leur présenter le projet de cession de l'activité MVNO (opérateur virtuel) Mobiles Auchan Télécom, filiale d'Auchan France.

 

Dans un contexte concurrentiel très tendu, en présence de multiples opérateurs low cost (Free, B and You, Sosh,...), les offres d'Auchan Télécom ne permettent plus de proposer une offre rentable.

La Direction propose donc l'arrêt de l'activité mobile et la cession de la base clients à un acteur du marché.

L'effectif concerné par cette session de l'activité d'opérateur mobile virtuel regroupe une quizaine de salariés présents sur le site de Villeneuve d'Ascq. Ces personnes, en contrat actuel Auchan France, mis à disposition d'Auchan Télécom se verrons repositionner au sein d'Auchan France avec, à minima, un retour dans le poste antérieur. Une quarantaine de postes en prestation externe sont également concernés.

 

La cession effective est prévue au 4ème trimestre 2013.

 

Les avis rendus par les organisations syndicales :

 

CGC : Avis favorable à la cession mais avec une attention portée aux repositionnements.

FO : La sonnette d'alarme a été tirée depuis longtemps sur cette activité. Nous souhaitons une cession dans les meilleures conditions possibles (économiques et humaines). Nous sommes inquiets sur d'éventuelles répercussions sur les stands téléphonie en magasin (bergeries). Les 4 élus titulaires FO emettent un avis favorable à la cession de l'activité. 

CFTC : Les éléments économiques montrent une dégradation continue des résultats. Avis favorable avec une vigilence dans l'accompagnement social des 15 salariés.

CGT : Ne cautionne pas la cession. Auchan n'a pas mis tout en oeuvre pour réussir son projet. Avis défavorable.

CFDT : Avis favorable et réclame l'application à minimas de la GPEC.

 



13/06/2013

Comité Central d'Entreprise Auchan France des 13 et 14 juin 2013

Ce jeudi 13 juin 2013, débute la réunion ordinaire du Comité Central d’Entreprise. Entre l'étude du bilan social 2012, du bilan formation ou encore du rapport égalité hommes / femmes, retour sur les faits marquants de ce CCE :

 

 

 

  • Consultation sur le bilan du plan de formation 2012

 

CFTC : émet un avis favorable,"mais peut mieux faire".

FO : en phase avec son avis rendu fin 2012 sur le point à date de l’époque, émet un avis défavorable sur ce bilan.

CGT : émet un avis défavorable.

CFDT : émet un avis favorable.

CGC : émet un avis favorable.

 

 

Monsieur Druelle, expert comptable, est reconduit dans son mandat d'expert comptable du CCE.

 

  • Consultation sur le projet de bilan social 2012

 

CGT : émet un avis défavorable. La politique d'embauche n'est pas à la hauteur, la politique salariale est en berne.

CFDT : émet un avis défavorable. L'effectif est stable, baisse des heures travaillées à hauteur de 771 équivalents temps plein. Taux de gravité des accidents du travail en hausse.

CGC : émet un avis favorable. On s'inscrit dans le dialogue social constructif mais où est la vraie création d'emplois ?

FO : émet un avis défavorable. Evolution en baisse des effectifs, des heures travaillées en constante diminution qui détériorent les conditions de travail des salariés. Beaucoup de questions restées sans réponse lors de la présentation.

CFTC : Stabilité globale des effectifs, augmentation en proportion des femmes chez les cadres. Le turn-over repart à la hausse. Un signal d'alerte sur les accidents de travail et les conditions de travail. Augmentation du taux de gravité des accidents de travail... émet un avis favorable.

 

  • Consultation sur le rapport égalité hommes/femmes 2012

 

CFTC : émet un avis favorable. Une évolution majeure pour l'encadrement.

CGT : émet un avis défavorable.

CFDT : émet un avis favorable. Augmentation du taux de féminisation et de promotion.

FO : émet un avis favorable. L'entreprise a avancé sur les hauts niveaux. Résultat satisfaisant mais du chemin reste à parcourir.

CGC : émet un avis favorable. Les avancées dans la mixité sont vérifiées ainsi que la promotion.

 

  • Consultation sur le bilan 2012 de l'emploi des personnes en situation de handicap

 

CGT : émet un avis favorable. Mais démarches de reclassement insuffisantes.

CFTC : émet un avis favorable. Taux atteind et en évolution. Manque de pistes pour améliorer la situation actuelle.

CGC : émet un avis favorable. Les taux sont bons. Les services centraux sont en recul mais des pistes ont été évoquées.

CFDT : émet un avis favorable. Taux en hausse, efforts de communication interne. Insatisfaction sur le volet embauches CDI et reclassement pour inaptitude.

FO : émet un avis défavorable. Au rendre-vous des obligations légales mais pas au rendez-vous du recrutement. Beaucoup trop de licenciements (donc sans reclassement).

 

 

Une réunion aura lieu le 03 juillet pour la mise en place d'un accord relatif au déblocage exceptionnel de la participation et de l'intéressement. Cela fait suite au projet de loi "Hollande" pour favoriser une relance de la consommation des ménages donnant la possibilité aux salariés, à titre exceptionnel, de débloquer avant l'échéance des 5 années.

 

Prochain CCE : le 05 juillet 2013 en réunion extraordinaire



30/04/2013

Réunion du Comité Central d'Entreprise - 30 avril 2013

La Direction Auchan peu suivie dans ses choix et stratégies…

Ce mardi 30 avril 2013, le Comité Central d’Entreprise s’est réunit en séance extraordinaire à Marcq-en-Barœul. À l’ordre du jour de cette rencontre, 4 informations / consultations sur des sujets d’actualité de l’entreprise.

 

Voici les avis rendus par les organisations syndicales pour les différents sujets abordés.

 

  • Consultation sur le projet nomenclature

(qui, en quelques mots, prévoit la refonte du modèle actuel « rayons / secteurs » vers un univers de Marchés où tous les rayons / sous-rayons actuels seront éclatés dans une nomenclature regroupant les « besoins » des clients).

 

CGT : n’émet pas d’avis.

FO : les 4 élus titulaires n’émettent pas d’avis.

CGC : émet un avis favorable, « la nomenclature construite est saine ».

CFTC : émet un avis défavorable, les élus n’étant « pas rassurés sur les aspects sociaux, de fortes réserves persistent ».

CFDT : n’émet pas d’avis.

 

Pour FO, « cette démarche semble indissociable d’un ensemble pour lequel aujourd’hui aucune vision globale ne nous est présentée. Nous consulter ce jour sur le projet nomenclature soit, mais quels seront les impacts humains et sociaux au 1er janvier 2014 ? Quelles modifications sur la gestion logistique et le transport ? Quels aménagements concernant les services centraux ? Quid d’une multi-nomenclature d’ores et déjà placée en objectif mais non dévoilée ?

Autant d’interrogations qui, aujourd’hui, liées à l’absence de vision globale ne nous permettent pas d’émettre un avis motivé. »

 

 

  • Consultation sur le projet pour l’emploi dans le secteur Vente d’Equipements

(consultation sur les mesures d’accompagnement des vendeurs dont le statut est modifié).

 

FO : Les 4 élus titulaires rendent leur avis. 2 avis défavorables et 2 avis favorables sur le projet. (notons que la plupart des avancées inscrites dans l’accord ont été obtenues par la pugnacité de la délégation FO lors des réunions paritaires de négociation).

CFTC : avis favorable.

CGT : avis défavorable.

CGC : avis favorable.

CFDT : avis favorable.


 

  • Consultation sur le projet de dénonciation du régime du port obligatoire de la tenue de travail.

(À compter du 01/10/2013, et sauf pour les métiers spécifiques tels que les métiers de bouche ou encore les agents de sécurité, seul le gilet sera obligatoire et Auchan en assurera directement l’entretien).

 

CFTC : avis défavorable.

CGT : avis défavorable.

CGC : avis défavorable.

CFDT : avis défavorable.

FO : les 4 élus titulaires émettent un avis défavorable, mettant en avant la perte d’image pour l’entreprise en prenant cette décision. Les élus FO demandent qu’une négociation sur ce thème soit engagée.

Le dernier avis FO à peine rendu, un membre de la délégation de la Direction a pris la parole à destination des élus FO pour ajouter que « vous noterez qu’Auchan se met en phase avec la législation et on ne peut pas en dire autant de votre organisation… »

 

Le ton est donné pour la suite des échanges cette année… à suivre.

 

 

  • Consultation sur l’ouverture de négociations portant modification de l’accord GDI.

(passage obligé pour la Direction pour acter à terme dans l’accord la proposition selon laquelle l’enjeu de GDI pour les salariés aux échelons C et D passerait de 70% à 100% du forfait mensuel).

 

FO : avis favorable.

CFTC : avis favorable.

CGT : avis favorable.

CFDT : avis favorable.

CGC : avis favorable.

 

La prochaine réunion du CCE aura lieu fin juin.



15/04/2013

Les salariés Auchan Services Centraux en textile apprécieront le comportement de la CFTC...

Ce vendredi 12 avril 2013, la CFTC, syndicat représentatif du personnel, pilote "les yeux fermés" le destin des salariés du département Textile d'Auchan France.

 

L'ordre du jour du CCE du 12 avril 2013 comportait une information consultation sur le projet d'évolution de l'équipe Conception / Achat Habillement multi-pays. En quelques mots, la Direction envisage le transfert des actuels 130 salariés textile Auchan France vers l'entité DOAPI.


Bruno Terrier et Jean-Denis Deweine ont présenté le projet aux élus du CCE. Après de multiples échanges, les avis sont rendus. Pour information, le CCE regroupe 5 organisations syndicales.  4 d'entre-elles, FO, CFDT, CGT, CGC n'ont pas émis d'avis sur ce projet, faute d'éléments suffisants pour rendre un avis motivé. Des arguments ont d'ailleurs été soulevés à plusieurs reprises : une présentation qui n'était pas très claire, pas convaincante sur le volet humain, où est la réussite prévisible?, quelles garanties pour les salariés en cas d'échec?...


Le fait de ne pas rendre d'avis empêche la Direction de déployer son projet, elle doit revoir sa copie. Dans cette situation, la position réfléchie des organisations syndicales avait donc pour but de faire retravailler la Direction sur le sujet et revenir avec une présentation étayée d'informations complémentaires concernant le volet humain. À partir du moment où une seule OS émet un avis, la procédure peut continuer.

 

Et tranquillement, solitairement, la CFTC a rendu un AVIS FAVORABLE sur le sujet. Sans réserves, la CFTC ouvre la voie à la Direction pour dérouler son projet, bien que 130 salariés soient amenés à quitter l'entreprise Auchan France pour rejoindre l'entreprise DOAPI (qui ne fait pas partie d'Auchan France) sans les garanties nécessaires et suffisantes que se doit d'apporter la Direction.

 

Voici à nouveau un exemple qui ne manquera pas à l’illustration d’un futur article en préparation : "Défendre les intérêts des salariés : est-ce bien une priorité pour toutes les organisations syndicales ? ».

 

Salariés du secteur Textile Auchan France, n'hésitez pas à nous consulter pour toute question sur ce dossier : centrale@fo-auchan.com



11/04/2013

Réunion du Comité Central d'Entreprise - 04 avril 2013

Ce vendredi 12 avril 2013, nouvelle réunion du Comité Central d'Entreprise. Cette séance sera consacrée à l'information / consultation sur les sujets suivants :

 

  • Le projet de plan de transformation du secteur Vente d'Equipements.
  • Le projet pour l'emploi dans le secteur Vente d'Equipements.
  • Le projet d'évolution de l'équipe Conception / Achat Habillement multi-pays.


19/03/2013

Réunion du Comité Central d'Entreprise - 04 avril 2013

Ce jeudi 4 avril 2013, le Comité Central d’Entreprise se réunit pour débattre d’un ordre du jour chargé. On retrouve notamment l’examen du rapport de l’expert comptable du CCE sur les comptes de 2012, le rapport de participation 2012, la consultation sur l’ouverture de négociations (formatio, égalité professionnelle, contrat de génération), un point à date du plan de transformation ou encore la consultation sur le projet nomenclature.

 

La délégation de la Direction est particulièrement fournie pour la présentation des dossiers tout au long de la journée. Etaient présents : Christophe Carreyre, Jean-André Laffitte, Sofi Turgard, Aude Rabusseau, Christophe Basille, Isabelle Bouvier, Adeline Forgeois, Fanny Donadini, Ghislain de Mauroy, Jacques Delonghe, Alain Nowinski, André Her, René Georgeault, Joël Guilbert, Philippe Goetzmann et David Haverlant, soit 16 participants / intervenants.

 

En début de séance, Stéphane Castaldi, Représentant Syndical FO prend la parole pour préciser que les élus titulaires FO vont émettre leur avis concernant la stratégie commerciale en vente d’équipements et le changement du statut vendeur. Cette démarche intervient dans la continuité du dernier CCE durant lequel les élus n’avaient pas pu émettre d’avis motivé, faute de temps nécessaire pour étudier les réponses de la Direction faites aux interrogations de l’expert missionné par le CCE.

 

  • L’expert comptable du CCE, Mr Druelle, présente ensuite les questions soulevées par son étude ; la Direction Auchan répond :

Ce qu’il faut retenir :

 

La Direction, via Ghislain de Mauroy, exprime sa préoccupation concernant la société Safipar (5 magasins les Halles de Chelles, Meaux, Les Mureaux, Blanc Mesnil, Coignières). Cependant, aucune réponse nette n’est apportée sur les éventuelles conséquences sociales ni sur des passerelles possibles vers Auchan France pour les salariés. La seule réponse est « les conséquences sociales dérouleront des décisions qui seront prises. » Avec cela, les salariés doivent être rassurés…

 

Sur Auchan Télécom, le concept est toujours en perte, et de plus en plus… à priori, rendez-vous fin avril pour une prise de décision. Là encore, Ghislain de Mauroy ne cache pas qu’une solution rapide doit être trouvée pour relancer cette branche, le point d’équilibre de cette activité étant à 300 000 clients actifs. Au 24 mars, 148 000 clients actifs identifiés, en baisse constante (188 000 en 2011). On est retombé aujourd’hui au nombre de clients actifs recensés en 2008 (143 000).

 

  • Consultation sur l'ouverture de négociations relatives :

- au renouvellement de l'accord formation

avis favorable à l'unanimité.

- au renouvellement de l'accord égalité professionnelle

avis favorable à l'unanimité.

- à un projet de contrat de génération

avis favorable à l'unanimité.

 

  • Consultation sur le projet "nomenclature":

Aucune organisation syndicale n'a émis d'avis notamment justifié par l'absence de présentation du volet social associé à ce projet SAUF... la CGC, avis favorable !!!!! 

 

Prochain Comité Central d'Entreprise le vendredi 12 avril 2013.

 

 



19/03/2013

Réunion du Comité Central d'Entreprise - 19 mars 2013

Le 19 mars 2013, le Comité Central d'Entreprise s'est réunit en séance extraordinaire. Le but de cette réunion fut l'examen du rapport de l'expert comptable missionné sur l'analyse de la stratégie commerciale d'Auchan en vente d'équipements.

 

Selon le rapport de l'expert indépendant :

"Le secteur vente d'équipements souffre dans se globalité, Auchan y compris. Les acteurs de ce segment cherchent la meilleure réponse aux modifications des comportements d’achats, et il nous semble que la réflexion de votre direction, à ce sujet, est d’une part légitime et d’autre part primordiale. Il nous a semblé, également, que les réponses commerciales apportées par ce projet allaient dans le sens de l’orientation du marché. L’intégration de SAV et les points retraits en magasin doivent néanmoins faire l’objet de plus de visibilité dans le projet.

La suppression d’objectifs de vente nous apparaît contraire à la motivation de la force de vente. Rien ne dit pour l’instant que l’intérêt de la RMV soit mis en cause."

 

L'expert a ensuite soulevé des questions sur ce projet auxquelles la Direction Auchan France a répondu en séance. Les principales questions :

 

  • Avez-vous analysé les irritants possibles ?

Pas de réponse directe de la Direction. Selon elle, il ne s'agit pas d'une réaction hâtive. Cette stratégie a débuté il y a plus de deux ans.

 

  • La notion d'offre en libre-service ne va-t-elle pas à l'encontre e l'axe de travail "redonner des heures à la vente aux clients" ?

Pour la direction, ces deux axes ne s'opposent pas, l'ambition étant d'être reconnu comme un spécialiste en libre service ET en vente assistée. C'est une façon de nous adapter à l'évolution des attentes des clients.

 

  • La vente et l'encaissement ne peuvent-ils pas être qualifiés d'irritants chronophages ?

Pour la Direction, le client exige le parcours course le plus rapide et simple. La vente est déjà enregistrée par le vendeur. Nous voulons l'équiper d'outils leur permettant d'encaisser le paiement par carte bancaire. Ces nouveaux services permettront d'accompagner complètement le client.

 

  • Etant donné le nombre d'articles dans ce secteur, comment allez-vous organiser vos linéaires ?

Pour la Direction, posséder toute l'offre en magasin n'est pas possible. Chaque magasin définira sa politique commerciale et Auchan.fr lui apportera la complémentarité nécessaire en termes d'offre produits. C'est le principe du cross-canal.

 

  • Pourquoi l'effort de formation des vendeurs entrepris n'a pas donné de résultats ? Pourrie-vous nous faire une analyse plus détaillée des actions de formation que vous allez demander aux managers et aux vendeurs ?

Selon la Direction, le but premier était la professionnalisation avec un manager métier par région. Les résultats sont concluants puisque Auchan est reconnu comme une enseigne capable de vendre des produits à valeur ajoutée.

Aujourd'hui, la formation sera axée sur:

  1. une nouvelle formation sur les techniques de vente.
  2. la mise en ligne de modules de formation aux produits.
  3. le partage de bonnes pratiques pour animer les équipes grâce aux managers métiers.
  4. le développement du cross-canal ave les équipes e-commerce.

 

  • Où va le chiffre d'affaires et que devient la rémunération variable du vendeur sur les ventes faites en magasin ? Envisagez-vous de facturer Auchan.fr ? Quelles seront les passerelles entre ces deux activités ?

Lorsque Auchan (magasin) et Auchan.fr sont impliqués, il est acté un partage avec comme élément de partage : à qui appartient le stock ?

Si le ptoduit est en magasin : CA pour le magasin et 2/3 de la marge - frais.

Si le produit est issu du e-commerce : CA au niveau du rayon et 1/3 de la marge - frais pour le magasin.

 

  • Pouvez-vous nous faire un focus de l'impact sur la rémunération à titre individuel ?

En 2012, La RMV mensuelle moyenne est d'environ 300 €.

 

  • Pouvez-vous nous confirmer que ce projet alliant à la fois libre service, polyvalence et transversalité, n'aura pas d'incidence sur l'emploi ?

Pas de réponse directe de la Direction. Selon elle, s'il devait y avoir des incidences sur l'emploi, elle ne découlerait pas des cactéristiques d'organisation citées dans la question. 

 

 


AVIS DES ORGANISATIONS SYNDICALES :

émis dans l'ordre suivant :

 

FO : Chaque élu titulaire FO ne peut emettre d'avis motivé. Les réponses aux questions de l'expert ayant été apportées en séance, il faut un temps d'examen pour pouvoir emettre un avis motivé et reporter la consultation au prochain CCE du 04 avril 2013.

 

CFTC : Avis favorable à la stratégie commerciale  en vente d'équipements.

 

CGT : Pas d'avis, même argumentation que FO.

 

CGC : Avis favorable à la stratégie commerciale  en vente d'équipements.

 

CFDT : Pas d'avis.

 

La CGC et la CFTC donnent ainsi la possibilité à la Direction de déployer dès maintenant ce projet.



29/01/2013

Réunion du Comité Central d'Entreprise - 29 et 30 janvier 2013

Le CCE se réunit les 29 et 30 janvier 2013 pour débattre des différents sujets au coeur de l'actualité de l'entreprise.

 

- La Direction souhaite augmenter la composition de la délégation patronale au CCE, passant de 3 membres à 5. Toutes les organisations se sont exprimées, FO demandant en contrepartie un élargissement équivalent pour chaque délégation syndicale.

L'élargissement de la délégation patronale est acté par vote, soutenu par les 2 organisations CFTC et CGC.

CGT, CFDT et FO ont voté contre.

 

- Présentation de l'école de la sécurité, centre de formation interne à l'entreprise pour les formations sécurité.

 

- Projet de téléprotection des sites durant les heures non ouvrables. Seule la CGC émet un avis favorable.

 

- Bilan des drives.

 

- Point à date sur le suivi du plan de transformation.

 

- Rituels managériaux et pré-requis Mosaïc Négoce LS. Seule la CGC émet un avis favorable.

 

- Présentation (ou plutôt échanges) sur le projet CAP 2020 avec notamment le changement des structures (marchés, nomenclature) pour lesquelles la Direction ne souhaite pas remettre de documents en séance aux élus. (décision nuisible pour les échanges mais surtout inutile car ces nouvelles structures dont notamment la Direction Clients ont déjà été présentées aux équipes des Services Centraux donc rien de confidentiel concernant les marchés). Contactez-nous pour toute question.

 

- La stratégie commerciale en vente d'équipements. mardi, 12H00: après la présentation, la Direction recueille les avis des organisations syndicales. CFTC, CFDT, CGT, FO souhaitent une expertise indépendante sur cette stratégie et ne rendent donc pas d'avis. La Direction multiplie les arguments pour dissuader le recours à une expertise, affirmant qu'un expert n'aurait d'autre conclusion que de dire "il faut fermer la vente d'équipements".

La CGC argumente pour la Direction, précisant que l'appel à une expertise est un risque, ce n'est pas le bon réflexe. AVIS FAVORABLE pour la stratégie.

Par vote, le recours à une expertise sur la stratégie commerciale en vente d'équipements est acté, 17 voix contre 3 (CGC)

Après suspension de séance pour établir la lettre de mission de l'expert et le choix de l'expert:

-> Mr Druelle assisté d'une personne compétente est nommé par le CCE  pour mener l'expertise.

-> La lettre de mission précise une expertise sur la stratégie commerciale en vente d'équipements et au niveau de l'entreprise ainsi qu'une étude d'impact sur les conséquences sociales et notamment le statut vendeur.

-> les négociations sont donc reportées.

 

- Information sur l'entretien des tenues de travail. Seul le gilet est obligatoire en surface de vente et caisse. L'entreprise prend en charge le nettoyage du gilet. 

 

- Information sur les actions prévues en faveur des personnes en situation de handicap.

Les avis émis par les membres FO au CCE sur les sujets soumis à consultation :

Télécharger
Avis FO au CCE - Janvier 2013 - Déploiement des pré-requis Mosaïc -
Avis FO déploiement des prérequis Mosaic
Document Adobe Acrobat 458.6 KB
Télécharger
Avis FO au CCE - Janvier 2013 - Projet de télé-protection
Avis FO projet de téléprotection.pdf
Document Adobe Acrobat 475.6 KB
Télécharger
Avis FO au CCE - Janvier 2013 - Srtatégie commerciale en vente d'équipements
Avis FO stratégie commerciale en vente d
Document Adobe Acrobat 586.7 KB

29/11/2012

29 et 30 novembre 2012 : Comité Central d'Entreprise Auchan

 

Vos élus FO au CCE, par l'intermédiaire de STÉPHANE CASTALDI, adressent un courrier au Président de l'instance pour qu'Auchan cesse son organisation "maison" des réunions de CCE et se mette sur le droit chemin du code du travail, garant des droits des salariés.

 

Retrouvez ce courrier ci-dessous :

 

 

Télécharger
Courrier FO adressé au Président du CCE - novembre 2012 -
Courrier_président_CCE_novembre_2012.pdf
Document Adobe Acrobat 191.7 KB

Les sujets abordés lors de ce Comité Central d'Entreprise sont :

 

- Les résultats économiques au 31 octobre 2012.

- Le bilan en matière de formation.

- Point à date sur le suivi du plan de transformation.

- Déploiement des pré-requis Mosaïc. Aucune des 5 organisations syndicales n'a émis d'avis faute d'éléments suffisants et compte-tenu d'une présentation floue et approximative.

- L'école de la sécurité, le code de déontologie. Aucune des 5 organisations syndicales n'a émis d'avis faute d'éléments suffisants et compte-tenu d'une présentation floue et approximative.

- Le projet de téléprotection des sites (nuits et week-end).


05/09/2012

Auchan entreprise responsable... jusqu'où ?

Depuis plusieurs années, l'entreprise publie son rapport annuel de développement durable "Auchan entreprise responsable".

 

Les engagements de l'entreprise sont multiples. L'un d'eux précise que :

La qualité du lien qu'Auchan entretient avec l'ensemble de ses interlocuteurs est vitale pour son succès commercial. C'est pourquoi l'enseigne s'inscrit dans une relation de partenariat qu'elle veut équilibrée, pérenne et responsable. (Rapport Auchan France Entreprise responsable 2009/2010, p.9)

 

Dernièrement, dans le cadre du plan de transformation de l'entreprise, la Direction Auchan a décidé d'externaliser les métiers de production de la Direction des Services Informatiques (DSI). Parmi eux, le fameux support informatique, le 7 58 58 bien connu de tous. En d'autres termes, toutes vos demandes faites au support seront traitées par des salariés extérieurs à l'entreprise.

 

Jusque-là, une décision normale pour une entreprise qui ne cesse de chasser les coûts au détriment de l'emploi...

 

Par contre, il devient intéressant d'observer le devenir de cette activité "support" prestée et qui, visiblement, ne recueille plus la même attention de la part de "l'entreprise responsable":

 

Dans un document interne, nous constatons que la partie bureautique (30% de l'activité) sera assurée depuis une plate-forme Atos située à Bydgoszcz en Pologne. Belle destruction d'emplois en France pour une entreprise... responsable... qui dans un premier temps externalise une partie de ses emplois pour ensuite approuver une délocalisation en Europe de l'est.

La phrase du jour de la Direction Auchan France :

Extraite du rapport développement durable Auchan France 2011-2012, page 4.

Aucun doute, une pratique discrète qui crée de la valeur pour l'entreprise..., bravo...

Rapports cités dans cet article disponibles dans leur intégralité sur demande à

centrale@fo-auchan.com


18/07/2012

Plan de transformation de l'entreprise - Mesures finales d'accompagnement

Ci-dessous le récapitulatif final des mesures d'accompagnement des salariés concernés par le plan de transformation de l'entreprise 2012-2014.

Télécharger
Mesures d'accompagnement PTE 2012-2014
Plaquette - mesures d'accompagnement 201
Document Adobe Acrobat 924.8 KB

27/06/2012

Réunion ordinaire du Comité Central d'Enreprise.

Ce qu'il faut retenir des travaux de la journée :

Risques psychosociaux

Le syndicat CFTC, le plus représenté au CCE, par l'intermédiare de la Secrétaire du CCE, demande la négociation d'un accord sur la prise en compte des risques psycho-sociaux. (Pourquoi sont-ils donc opposés à nos demandes d'expertises indépendantes sur certains sites?)

Votre Représentant Syndical FO au CCE, Stéphane Castaldi, a bien évidemment pris part immédiatement à la discussion pour réaffirmer la volonté de FO de construire un accord Pénibilité et risques psycho-sociaux.

 

La Direction ne pourra pas :

- continuer à fermer les yeux face aux constats répétés de stress au travail,

- refuser les enquêtes indépendantes proposés sur les sites pour mesurer les risques psychosociaux dans l'entreprise.

Bilan du plan de formation 2011

Concernant le bilan du plan de formation 2011, les élus FO du CCE soulignent :

- Une utilisation intensive de la formation « Pepite » au détriment des formations professionnalisantes : ce constat est particulièrement observé pour les contrats CDD. La formation du nouvel embauché est importante mais doit être pertinente et suivie (pas de double formation à l’occasion de CDD successifs), comment mesurez-vous le retour sur investissement de ces heures de formation dispensées à des salariés qui quittent bien souvent et parfois trop vite l’Entreprise ?

­‐ Une carence évidente de formation spécifique pour les salariés concernés parla Poly-activité.

­‐ Une utilisation insuffisante de la formation « offre élargie ». Il convient d’étendre cette offre, de permettre et donner un réel accès aux salariés dont la demande est régulièrement constatée sur les sites. Nous souhaitons le respect du plan de formation établi entre le salarié et son responsable direct car nous constatons des dérives dans l’application du plan de formation (annulation non replanifiée, demandes répétées annuellement mais non entendues, inscriptions à des formations non sollicitées,…).

­‐ L’unique possibilité des salariés de suivre des formations directement en lien avec leur métier. Il convient de décloisonner l’offre de formation pour tous les salariés motivés afin qu’ils puissent se positionner sur des formations choisies et désirées.

 

Sans reprendre les débats de la dernière commission formation où les élus FO se sont largement exprimés, et au travers des quelques points évoqués ci-dessus, les membres élus Force Ouvrière au Comité Central d’Entreprise émettent un avisdéfavorable au bilan du plan de formation 2011.

Consultation du CCE en application de l'accord relatif à la gestion de l'emploi

CGC avis favorable

CGT n'émet pas d'avis

CFTC avis favorable

CFDT avis favorable

 

Avis des membres FO concernant le projet relatif à la gestion de l’Emploi:

Compte tenu de la déclaration faite et position prise à la réunion du CCE du 10 mai 2012 relative au Plan de Transformation 2012-2014, les élus Force Ouvrière au CCE pourraient éventuellement donner un avis défavorable sur le projet relatif à la gestion de l’emploi. Compte tenu de la rédaction du point à l’ordre du jour du CCE du 27 juin 2012 ,concernant le projet relatif à la gestion de l’emploi, et après avoir sollicité la secrétaire du CCE Madame Christine COURBOT, être revenu vers le service juridique de l’entreprise Monsieur Christophe BASILE pour obtenir des éclaircissements, les élus Force Ouvrière au CCE ne peuvent émettre un avis. Personne n’a pu apporter de véritables explications et précisions sur cette consultation. Dès lors, les membres du CCE peuvent-ils réellement motiver leur avis alors que certains documents se rapportant au sujet ne leurs ont pas été délivrés, hormis une succinte présentation soit un seul point de l’accord relatif à la Gestion de l’Emploi,en réunion CCE du 5 juin 2012 ?

Si ces documents ont bien été envoyés aux différentes organisations syndicales, que certaines les ont déjà signés, Force Ouvrière ne cautionnera pas cette décision, car il s’agit de négociation paritaire. En effet certains sujets ont été élaborés dans la précipitation, l’accord d’un dispositif de pré-retraite totale n’a même pas fait l’objet d’une réunion paritaire technique de négociation alors qu’il est déjà signé par des organisations syndicales mandatées et habilitées à négocier et signer. Où est la négociation ? Ces éléments n’ont-ils pas d’impacts sur la consultation de ce jour et le CCE ne doit-il pas en être informé ? Devant ces faits, si les élus Force Ouvrière du CCE ne peuvent émettre un avis, l’Organisation syndicale Force Ouvrière se réserve le droit d’alerter les instances compétentes afin de vérifier si la procédure conduite à ce jour est bien conforme à la Législation en vigueur.


04/06/2012

Nouvelle réunion extraordinaire du Comité Central d'Enreprise.

Ce mardi 05 juin (matin), consacrée à l'information et consultation des membres sur le projet relatif à la gestion de l'emploi.

DECEVANTE...

 

Un mot pour résumer la séance de ce matin.

 

Une présentation faite par la Direction en 3 points :

Analyse de la situation économique de l’entreprise – Jean-André Laffitte (tableau noir habituel de la situation difficile de l'entreprise nécessitant un plan de transformation...).

Le plan de transformation et de restauration de la compétitivité de l’entreprise – Joël Guilbert (résumé des travaux des précédents CCE...).

Le projet pour l’emploi : les mesures du plan – Joël Guilbert (déjà présenté aussi lors des séances précédentes...).

 

Et report de la consultation des Organisations Syndicales au CCE ordinaire du 27 juin.

 

Bref, une séance pour la forme mais qui ne fait pas avancer clairement les choses et qui n'apporte rien aux salariés dont le sort est conditionné par le plan de transformation porté par la Direction.

 

À suivre...


10/05/2012

Comité Central d'Entreprise relatif au plan de transformation de l'entreprise (suppression de 1700 postes).

13H40 : La séance débute.

 

15H00 : Les échanges sont nombreux. Toutes les organisations syndicales évoquent les problèmes rencontrés sur le terrain (ex: "cibles humaines" par site non communiquées).

Etonnament, de nombreux points communs de contestation du plan de transformation ressortent.

16H30

Les 5 organisations syndicales rendent leur avis :

Avis défavorable à l'unanimité !

Chiffrages approximatifs, décisions de transformation sans argumentation étayée, économies annoncées sans explications transparentes... conduisent vos représentants Force Ouvrière à émettre un avis défavorable.

Ci-dessous la déclaration de vos élus FO :

Télécharger
Déclaration FO et avis
Avis_des_membres_FO_CCE_10_mai_2012.pdf
Document Adobe Acrobat 233.9 KB

Le CCE refuse ce plan de transformation. La Direction assume donc désormais ses responsabilités à conduire ce plan de transformation contre l'avis des réprésentants des salariés.


20/04/2012

Comité Central d'Entreprise et Plan de Transformation de l'Entreprise.

On reprend date...

L'issue des décisions est reportée à une séance ultérieure.

Les membres du Comité Central d'Entreprise se sont réunis ce jeudi 19 avril à Marcq-en-Baroeul pour être consultés sur le plan de transformation de l'entreprise Auchan France à l'horizon 2012-2014.

 

Les échanges ont porté sur l'examen du rapport de l'expert mandaté par les élus du CCE. La Direction des Ressources Humaines Auchan France a apporté ses réponses (généralistes et évasives) aux questions soulevées.

Vers 18H30, La Direction a mis fin aux travaux de la journée. Alors que nous en étions encore à l'étude des projets (il restait la DSI et la bijouterie), Le DRH France a indiqué vouloir reprendre rendez-vous pour finaliser le dossier. À l'issue des présentations, les membres du CCE des 5 organisations syndicales devront rendrent un avis sur le plan de transformation de l'entreprise.

 

En l'état des informations communiquées avant de débuter la séance d'aujourd'hui, la DRH s'est doutée au fil de la journée que les organisations syndicales ne rendraient pas d'avis, faute d'éléments suffisant pour rendre une décision motivée. Ainsi, la Direction a préféré ralentir la précipitation du projet de transformation en laissant aux élus une deuxième séance de dialogue. La date n'a pas été retenue mais ne devrait pas intervenir avant la semaine du 08 mai 2012.

 

De ce fait, la consultation des Comités d'Etablissement sur ce sujet est elle aussi repoussée. Initialement prévue ce vendredi 20 avril sur la quasi-totalité des sites, cette consultation ne pourra pas avoir lieu, le CCE ne s'étant pas exprimé sur ce plan.

 

Remercions la délégation FO qui a été force de questions et remarques constructives tout au long de la journée. Grâce à un travail assidu des élus FO partout en France, de nombreuses interrogations factuelles ont pu être posées à la Direction.

Prochain CCE sur le sujet le jeudi 10 mai 2012

à 13H30


13/04/2012

GPEC la suite...

La Direction AUCHAN, dans le plan de transformation de l'entreprise 2012-2014 prévoit la suppressions de 1 700 postes

La phrase du jour :

"J'ai toujours du mal, en lisant vos affirmations d'amélioration de productivité et de nouvelle organisation, à savoir si le facteur humain est un but ou une conséquence ? [...] le volet social est totalement absent du document présenté."

Ainsi s'exprime l'expert mandaté par les élus du CCE suite à l'annonce du plan de transformation.

Dans son rapport d'expertise de 31 pages, il met en avant la précipitation et les manquements associés à la gestion de ce projet.